ANDRÉ-ALETH MASSON

André ALETH-MASSON (1919-2009) est un artiste céramiste et peintre.

Il commence ses études aux Beaux-Arts de Rennes puis entre à l’école des Beaux Art de Paris. Au sortir de la guerre, il se forme à la céramique à l’école de Fontcarrade, près de Montpellier, où il y a notamment comme camarade l’artiste César Baldaccini (1921-1998).

Il revient s’installer à Paris en 1949 et ouvre son premier atelier à Vincennes. Il utilise la technique de l’engobe, qui consiste à appliquer des oxydes métalliques sur la terre crue avant la cuisson. Il ne tarde pas à se faire connaître grâce à une exposition personnelle à la galerie MAI en 1952. Deux ans plus tard, il participe au Salon des Artistes Décorateurs, dont il fera partie jusqu’en 1980. Ce premier salon lui permet de remporter le prix Henri-Mercier, décerné par la Société d’Encouragement à l’Art et à l’Industrie avec sa carafe « Cocotte ».

C’est lui qui initie André Borderie (1923-1998) et Pierre (1923-2001) et Véra Székely (1919-1994), grands sculpteurs de la deuxième moitié du XXe siècle, à la céramique. Il meurt sur la terre qui l’a vu naître, à Saint-Malo, en 2009. Il aura privilégié, toute sa carrière durant, la pièce unique au modèle sériel.

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut